Pourquoi les taux de crédit immobilier continue de baisser

Dernière mise à jour : 24 févr. 2020

La France emprunte presque gratuitement sur les marchés financiers. Une sacrée bonne nouvelle qui devrait profiter aux banques et par conséquence à leurs clients voulant souscrire un crédit immobilier.



«L’OAT 10 ans est passé en territoire négatif». Dit comme cela, cette annonce ne doit pas beaucoup vous passionner. Et pourtant, c’est une sacrée bonne nouvelle pour ceux qui ont un projet immobilier. Et même pour les particuliers ayant déjà souscrit un crédit. L’OAT 10 ans désigne, en effet, le taux auquel l’État français emprunte sur dix ans sur les marchés financiers. Comme la BCE, la France est prêteuse auprès des banques françaises. Si les taux auquel elles s’endettent auprès de ces deux entités, sont bas, ceux auxquels elles prêtent de l’argent à leurs clients le seront aussi.

Or, les banques fixent généralement les taux de leurs prêts immobiliers en s’appuyant sur ce fameux OAT 10 ans. S’il augmente, ces taux font de même. Et inversement. Depuis un peu plus de deux ans, le taux de l’emprunt d’État ne cesse de reculer pour atteindre aujourd’hui le chiffre de 0,04%. Autrement dit, la France s’endette quasiment gratuitement sur les marchés financiers. Dans le même temps, le taux moyen des crédits immobilier, toutes durées confondues, a reculé de près de 0,2 point (de 1,47% en février 2017 à 1,29% aujourd’hui), selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA.